Sport

Mon premier semi-marathon

Hello,

Comme promis, un article sur mon expérience « semi-marathon ».
Dans mon article précédent, je vous parlais de mes motivations et aujourd’hui je vais tout vous raconter en détails.

Avec qui ?

J’ai couru ce premier semi-marathon avec ma meilleure et mon chéri. Lui était dans le SAS 1h45 et nous, dans le SAS 2h05 et plus.

Où?

Nous avons décidé de courir celui de Reims car c’est notre ville d’origine et c’était donc symbolique de faire notre première course dans cette ville. C’était également pratique puisque ma meilleure et nos parents y habitent.

La veille de la course

J’étais un peu stressée à l’idée de courir ce semi-marathon.

Mais c’était du bon stress.

Le retrait des dossards se faisait la veille. Nous sommes allés les chercher ainsi que nos jolis T-shirt #RunInReims ! L’organisation était top et le retrait a donc été rapide.

Nous avons dîné 12h avant le début de la course (viande blance, féculents et laitage) et préparé notre super playlist qui nous accompagna toute la course 🙂

Le jour de la course

Levés à 6h du matin (la course commençait à 8h45).

Nous avons pris un petit déjeuner complet !

Il était composé de : boisson chaude, pain et miel, gâteaux aux céréales et deux grands verres d’eau (l’hydratation est essentielle).

Nous nous sommes ensuite habillés avec notre joli dossard et notre beau t-shirt !
A 8h15 nous étions prêts ! Nous avons enfilé nos jolis sacs poubelle et avons rejoins nos SAS  en trottinant pour nous réchauffer.

Avec une température de 0°, il fallait réchauffer notre corps et faire des exercices sur place.

Pendant la course

Chaque SAS prenait le départ à 5mn d’intervalle. Le SAS  2h05 et + étions les derniers à partir.
Il a fallu trouver sa place parmi tous les participants. Au début, on est plutôt porté par le rythme du groupe et il est difficile de se frayer un passage.

Ce n’est pas plus mal, ça évite de partir trop vite et de brûler son énergie.

Les 10 premiers km sont passés très vite et nous les avons franchis en moins de 58mn. Nous avons décidé de nous ravitailler au 10ème kilomètre (arrête de 2mn) avec une demi banane et une bouteille d’eau 33cl. Nous sommes ensuite reparties plus motivées que jamais.

Arrivées au 13ème km, j’ai commencé à me sentir mal : tête qui tourne, plus de forces et jambes tétanisées. Ma meilleure amie m’a proposé de marcher 5mn et de prendre un morceau de sa barre énergisante. Nous avons ensuite repris la course mais je me suis sentie vraiment mal jusqu’au 15ème km (j’aurai du manger un sucre au 10ème km).

Nous avons pris de l’eau au 15ème km et avons continué notre course. Au 18ème km, c’est devenu difficile pour moi, qui pourtant fait beaucoup de sport.

Mes muscles étaient raides et le mental m’a aidé à continuer.

Ma meilleure amie m’a beaucoup aidé avec ses mots et son entrain ! Il est vraiment important de le faire à plusieurs !

Entre le 18ème et le 19ème km mon beau-frère m’a appelé en me disant qu’ils m’attendaient sur la ligne d’arrivée avec ma belle-sœur et ma nièce. Cela m’a donné un vrai coup de boost !

Nous avons passé la ligne d’arrivée main dans la main avec ma meilleure amie!

Après la course

Une fois la ligne d’arrivée passée, j’avais l’impression que mes jambes continuaient de courir ! Nous avons retrouvé mon amoureux (en pleine forme), avons fait quelques photos et récupérés nos médailles. Ensuite nous nous sommes ravitaillés (eau, orange et pain d’épices).
Nous nous sommes étirés et avons pris une bonne douche bien chaude.

Pour clore cette matinée, nous sommes allés manger un bon burger en famille 🙂 !

Le lendemain de la course j’avais quelques courbatures qui ont vite disparu dès le mercredi.
Pensez à bien vous hydrater les jours qui suivent et à manger équilibré.

Cela restera un magnifique souvenir malgré des passages douloureux.
Je veux déjà en refaire un !
Pourquoi pas celui de Paris ?

signature la brunette

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Powered by themekiller.com